Loi 128, vous croyez que votre petit chien est à l’abri? Vous êtes naïfs!

Je ne reviendrai pas sur l’accident qui a causé tout ce bordel. Il en ont suffisamment parlé à la télé, dans les journaux et sur les réseaux sociaux. Nous allons analyser de façon logique ce qu’une telle loi peut engendrer comme problèmes.

Commençons par décortiquer cette loi…

  Le gouvernement souhaite encadrer les chiens potentiellement dangereux pour assurer la sécurité des citoyens.

Bon c’est quoi un chien potentiellement dangereux? Est-ce un chien qui jappe? On a un problème là, je connais pas de chiens qui miaulent . Quand il grogne est-il méchant? C’est en fait un avertissement, un peu comme l’homme qui crie des injures à une autre personne pour l’avertir de foutre le camp!  Alors qui va décider si l’animal est dangereux, les professionnels canins au Québec  ne sont pas reconnus, sauf le vétérinaire comportementaliste et le policier maître chien. Donc c’est n’importe qui ayant suivi une petite formation de quelques heures qui décide de vie ou de mort de votre chien.

Revenons a cette loi…

           Ce projet de loi propose un encadrement uniforme des chiens tout en offrant aux municipalités la flexibilité nécessaire pour agir davantage. Ces nouvelles règles sont en fonction du niveau de dangerosité que peuvent présenter certains d’entre eux.

Je mets l’accent sur le mot FLEXIBILITÉ, la municipalité peut décider de rajouter plus de restrictions, d’interdictions, rajouter des races de chiens potentiellement dangereux. Cette loi leur donne tous les droits!

  Toutefois, le gouvernement a l’intention d’interdire par décret les chiens de type pitbull tout en prévoyant une clause grand-père pour certains propriétaires responsables possédant déjà ce type de chiens.

Les municipalités pourront, s’ils le désirent, d’aller au-delà des normes prévues dans le projet de loi.

La fameuse clause grand-père, ben oui! Mais à quel prix! La médaille sera plus dispendieuse, le chien doit être stérilisé, micropucé, vacciné, le propriétaire ne peux garder son chien si il possède un dossier criminel. L’animal doit être museler en tout temps à l’extérieur etc…

  Le projet de loi permettrait à la municipalité locale ayant des motifs raisonnables de croire qu’un chien constitue un risque pour la santé ou la sécurité publique d’exiger qu’il soit soumis à l’examen d’un médecin vétérinaire de son choix pour que son état et sa dangerosité soient évalués.
Après avoir considéré le rapport du médecin vétérinaire, la municipalité locale pourrait déclarer le chien potentiellement dangereux lorsqu’elle est d’avis qu’il constitue un risque pour la santé ou la sécurité publique. Elle pourrait également déclarer potentiellement dangereux un chien qui a mordu ou attaqué une personne ou un animal domestique et lui a infligé des blessures.

Je vous entends dire : pas de problème, moi j’ai un petit chien, c’est pas un pitbull. Si vous avez bien lus ici on ne mets l’accent sur aucune race, c’est toutes les races  confondues. Ton petit chiwawa à mordu le doigt de l’amie de votre enfant parce qu’elle agaçait le chien pendant son repas. Ou ton caniche à attaquer le chat fouineur du voisin.Ton beagle court après les vélos et mordille le jarret du cycliste. Ta voisine se fais pincer l’orteil par ton bichon, car il était sur son terrains et qu’elle le repoussait avec son balais. Bref, tous ces chiens sont jugés potentiellement dangereux. Ne croyez pas être à l’abri de cette loi parce que vous ne posséder pas une des races décrites. Vous êtes naïfs dans ce cas! Une telle loi vous enlève tous vos droits et ceux  de votre animal. Les petites querelles entre chiens au parc seront considérées comme une tragédie! Les gens vont se faire la guerre, les vétérinaires font de l’argent, la ville augmente les frais et les parcs à chiens ferment. La peur s’installe, les regards sont méfiants, la crainte de promener son chien de peur qu’il arrive quelque chose et que l’ont nous enlève notre chien. C’est ça que cette loi installe entre les concitoyens! 

Par ailleurs, le projet de loi prévoit que certains chiens seraient d’emblée réputés potentiellement dangereux en raison de l’expérience vécue et de l’observation des faits tant au Québec qu’ailleurs au Canada ou dans le monde.

Le projet de loi considère les chiens suivants comme réputés potentiellement dangereux :

les pitbulls dont les pitbulls terriers américains, les terriers américains du Staffordshire et les bull terriers du Staffordshire;

les rottweilers;

les chiens issus du croisement entre l’un des chiens mentionnés précédemment et un autre chien;

les chiens hybrides issus du croisement entre un chien et un canidé autre qu’un chien;

les chiens dressés à des fins de protection, de garde, de combat ou d’attaque.

Les chiens déclarés ou réputés potentiellement dangereux pourraient faire l’objet de mesures d’encadrement plus sévères prévues par règlement.

Les municipalités devront ordonner que les chiens qui mordent ou attaquent et causent des blessures graves ou la mort d’une personne soient euthanasiés.

     Pourtant selon des recherches effectuées, les chiens ci-haut mentionnés ne sont pas plus dangereux qu’une autre race.  L’InVS (Institut français de veille sanitaire) s’est intéressé aux facteurs de gravité des morsures de chien. Les résultats de l’étude, qui analyse plus de 480 cas de morsure en France, liste les types de chiens les plus souvent mis en examen et le pitbull est au 12em rang avec seulement 2% des morsures.

   Et comment expliquer aux organisateurs que le sport de shutzhund sera interdit! je crois qu’ils ne sont pas renseigner, mais selon la loi ils ne pourront plus organiser de concours ou même la pratiquer! Juste le mot Shutzhund signifie ( chien de protection) La chose la plus importante durant une routine est le dynamique entre le chien et son maître. Le chien ne doit jamais mordre l’agitateur, à moins que le chien ou son maître soit attaqué. À ce moment là il doit attaquer et le faire avec force et sans hésitation. Le chien doit arrêter de mordre au commandement de son maître et monter la garde de l’agitateur sans agressivité. Le chien ne doit jamais être agressif sauf dans ces situations spécifiques, et ce seulement sous le contrôle totale de son maître. C’est un beau sport, mais dommage, plus le droit!

vidéo d’un shutzhund

Le projet de loi propose également la mise en place d’un processus de déclaration obligatoire des morsures causées par un chien.

Ce signalement serait fait aux municipalités par les médecins et les médecins vétérinaires. Il est ainsi prévu que les autorités municipales et gouvernementales bénéficieront à terme d’une information structurée grâce à laquelle il sera possible d’adapter la réglementation.

À la lumière des renseignements relatifs à l’application de la loi, que les municipalités auraient à rendre disponibles, il sera également possible pour le gouvernement d’ajouter ou de soustraire, par décret, des races, des types ou des croisements de chiens réputés potentiellement dangereux ou encore d’interdire des chiens qui figureraient sur la liste des chiens potentiellement dangereux.

        En sommes, si cette loi est adoptée, ils peuvent rajouter des races qu’ils considèrent potentiellement dangereux, à leurs guises. Souhaitez d’avoir un maire qui aime les chiens!

L’application de la loi et des règlements qui en découleront serait confiée aux municipalités. Ainsi, des dispositions leur conférant notamment des pouvoirs d’inspection, d’enquête, de saisie et d’ordonnance leur permettront de s’acquitter de cette responsabilité.

Les municipalités disposeraient de toute l’autonomie pour adopter, si elles le jugent nécessaire, des mesures d’encadrement des chiens plus sévères que celles prévues par le gouvernement pourvu que ces mesures ne soient pas incompatibles avec celles établies par cette loi ou ses règlements.

Le projet de loi permettrait à la municipalité locale d’intenter toute poursuite pénale pour une infraction à une disposition de la loi ou de ses règlements commise sur son territoire devant une cour municipale. Les municipalités recevront les sommes correspondant à l’enregistrement des chiens ainsi que les amendes découlant d’une infraction à la loi.

Notons enfin que le ministre de la Sécurité publique serait responsable de l’application de la loi.

Source: Gouvernement du Québec 

 Belle façon de faire de l’argent sur le dos de ses citoyens! En plus de nous enlever nos droits, aussi bien dire que le chien n’est plus accepté, il est maintenant considéré comme un animal nuisible! Le rat est plus respecté que mon chien! Selon le journal Métro, l’augmentation des frais que le Berger Blanc demande serait de 60% supérieur à ce que la SPCA demandait. Voici ce que répond le Berger Blanc 

«Les prix sont plus chers, mais c’est en raison de nouveaux services que l’on nous demande», explique le patron du Berger Blanc, Pierre Couture. Ce dernier évoque notamment l’euthanasie éventuelle des pitbulls, désormais interdits sur le territoire montréalais si ceux-ci n’ont pas été enregistrés avant le 31 mars. «On peut imaginer que les propriétaires illégaux ne paieront pas si on doit mettre l’animal en pension et la Ville n’a rien prévu pour nous rembourser ces coûts. Il faut bien prévoir», reprend le dirigeant.

 J’ai honte car aux yeux du monde nous sommes des                                                  assassins!!!

                 Le chien le meilleur ami de l’homme, mais lui le tue!

le 15 juillet 2017 une manifestation est organisée contre cette loi 128 voici le lien

cliquer ici pour les détails de la manifestation contre la loi 128

 

 

 

Publicités

La vie du chien à t-elle un prix?

Enfin l’autobus est arrivé, vient James, attention il y a trois marches, doucement la première est plus haute. Ho la la! il y a foule aujourd’hui, je vais essayer de le diriger dans un coin tranquille. Outch ! c’est ma patte ça! merde, aucun banc de libre et tous ces humains qui font comme si on n’existait pas. Je sais que vous nous avez vue tsé! Ça bouge beaucoup trop , maudite bosses, pas facile rester debout. Bon enfin notre arrêt il était temps. Vient James c’est ici qu’on débarque, attention c’est encore ces vilaines escalier de tantôt. 1, 2 et enfin la troisième marche, qu’elle est difficile celle là!

Youpi ! on est au parc, j’adore ça et James aussi, il est plus calme ici. Bon des enfants, c’est pas que je ne les aiment pas, mais ils me distrait lorsqu’ils me flatte. L’autre jour James à faillit tomber, je n’avais pas remarqué cette roche, l’enfant était devant moi. Vient James on va s’asseoir  un peu sur le banc de parc je te sens fatigué, un peu sur la gauche, recule , bien tu peux t’asseoir maintenant. Relaxer un peu ça fais du bien, surtout que la journée ne fait que commencer. Ha quel bonheur d’être avec toi James, hummm! j’aime ça quand tu me gratte derrière l’oreille.

Bon! que veut-il celui là? Comment ça pas de chien dans le parc? je suis pas n’importe qui, moi monsieur. James n’est pas du genre à discuter, j’aimerais avoir la parole parfois, je leurs diraient ma façon penser moi! Vient James partons on a des tonnes de choses à faire de toute façon.

Commençons par le marché, cette place est remplis de nourritures et contient aussi beaucoup d’humains. Je dois faire gaffe, les paniers avec des roues sont dangereux, on m’accroche souvent et James aussi, difficile à éviter ces trucs là! Ok, on a besoin de lait, c’est par ici je me souviens de cette odeur, meilleur que celle de la vache hahaha! Bon trêve de plaisanteries. La rangée du pain maintenant. Pour payer James doit se rendre à une demoiselle qui a une grosse boîte en métal et dépose dedans les sous a James. On doit rester parfois quelques temps sans bouger derrière les gens, ça c’est un peu achalant, on est coincé, j’aime pas  trop, car je vois mal autour de moi, James pourrait se faire blesser. Bon enfin sortis de là, on vas traver……… ATTENTION!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Ouille j’ai mal, cette sacrée voiture , je l’avais pourtant vue! Merde et James ou est-il?  Est-ce qu’il va bien?  Ha te voilà, ben non pleur pas, je vais dormir un peu et tout rentrera dans l’ordre. Aille ! tout doux, ça fais mal, on m’emmène où ?Qui va s’occuper de James?

Tiens c’est qui c’est blouses blanches? Ils parlent à James, il pleur encore. Des sous? pourquoi on parle de sous, j’vous signale que je suis sur la table, elle est froide et j’ai mal grouillez vous!!! James a pas tous les sous, puis après, j’ai une vie moi et j’ai du travail à faire. Sans moi James  ne pourra plus rien faire, je suis ses yeux. Vous n’allez tout de même pas lui enlever les yeux pour une question de sous ! C’est quoi cette seringue? elle m’endort, bonne nuit James on se reverraaaaaaaaaaaaaaa……………..

Saviez vous qu’un chien d’assistance coûte cher, en moyenne 30 000$ et remis gratuitement aux personnes qui en on besoin. Pour remplir adéquatement ses fonctions le chien à besoin d’un entraînement rigoureux qui dur 4 mois, auparavant il grandit dans une famille d’accueil pour apprendre les rudiments de la vie quotidienne. L’entraînement apprend au chien à obéir à différents commandements pour qu’il puisse remplir avec sécurité ses fonctions et se familiariser dans différents milieux, les bordures de trottoirs, traverser les rues, aller dans les centres commerciaux, les transports en commun etc…

On pourrait présumé que dans la charte des droits et libertés un chien guide serait considéré. Donc, comment expliquer que Ingrid Carey s’est vu refuser par la ( SAAQ) Société de l’assurance automobile du Québec, l’assurance pour son chien d’assistance victime d’un délit de fuite à Montréal.

Pourtant les chiens guide sont reconnus par les tribunaux québécois comme étant un moyen de pallier un handicap. Il est en effet interdit d’exercer de la discrimination à l’endroit des personnes qui ont recours à un chien d’assistance . Le premier jugement québécois confirmant cette interdiction remonte à 1982.

Le chien guide est une aide technique qui permet à une personne non voyante ou à une personne qui a un handicap moteur ou cognitif. Il aide notamment à se déplacer et à prendre des objets. La commission des droits de la jeunesse  reconnaît également le chien d’assistance pour un enfants présentant un trouble envahissant du développement comme un moyen de pallier le handicap.

Savez-vous qu’au Québec, il y a environ 90 000 personnes qui sont non-voyants ou vivent avec une déficience visuelle. Que 60 000 personnes sont en situation de handicap utilisant un fauteuil roulant et que plus de 10 000 enfants présentent un TED ( trouble envahissant du développement)

Comment se fait-il que le gouvernement ne prenne pas en charge les frais encourus lorsque le chien d’assistance se fais blesser ou a besoin de soins quelconques.  Pour ces personnes le chien c’est  leurs vies, leurs libertés, leurs autonomies. Sans oublier le côté psychologique.                                   FAUT QUE ÇA CHANGE!!!!!

 

 

0aa44bd4f551b7a5d7f1314f20b9af7e

 

Signez la pétition    cliquez ici et signer la pétition pour que la SAAQ paie pour le chien de Ingrid Carey

 

menu_banniere      faites un don cliquer ici

 

À tous les pseudos-spécialistes canins, lisez et apprenez!

Étant donné cette folie actuellement, la crainte de chiens méchants. Tous les pseudos-spécialistes sortent de leurs trous, l’odeur de l’argent les attirent! Ben oui! les nouveaux règlements obligent les municipalités à chercher désespérément des comportementalistes, moniteurs d’éducation canine, dresseurs… Mais comment savoir s’ils sont professionnels ou non? Ça c’est compliqué, la raison est fort simple le Québec n’approuve aucune formation canine. Ben non! c’est du privé et pas reconnus, ni régis par un organisme professionnel. Il ni a que le policier maître chien et le vétérinaire comportementaliste ( il y en a pas beaucoup) et j’espère que vous avez les moyens!!

J’ai trouvé une formation mais européenne , Cynopsy était la meilleure alternative car au moins elle me fournissait des numéros d’enregistrement, un pour l’Europe, pour les États-Unis et pour le Canada. Une étude complète, un peu onéreux mais approfondie, qui est basé sur le respect de l’animal et sa compréhension.

Il y a des bons comportementalistes ou autres professionnels canins, ça pas de doute! Mais comment les reconnaître. Ils ne sont pas régis, ni reconnus, comment dans ce cas encadré une formation. Je trouve que de donné la responsabilité a n’importe qui, de décider de la vie ou de mort d’un animal est irresponsable et je m’interroge sur la légalité d’un tel geste!

Pourquoi, ce n’est pas dans ce cas un policier maître-chien ou le vétérinaire comportementaliste qui évaluerait le chien! Ha ben oui! je sais, ils sont dispendieux et les municipalités ne veulent pas payer pour ça! Et il y en a pas beaucoup non plus! Je pense pas de toute façon que le policier a le temps pour une si grosse tâche. Le gouvernement devrait mettre en place une formation, qui cette fois sera reconnus, ainsi tout l’monde aura la même façon de faire et éviter le n’importe quoi actuel !

Les thérapies et rééducations comportementales est une vraie « guerre psychologique » que les propriétaires vont devoir mener contre leur animal, voir même contre eux et dans la plupart des cas les deux en même temps!

Dans le cadre des comportements dérangeants, il faut considérer le fait que si le chien exprime ces attitudes indésirables, c’est qu’il a l’énergie et le temps suffisant pour le faire.

Le but est d’orienter le propriétaire vers des possibilités sans pour autant faire croire que des solutions  » toutes faites » existent.Chaque chien est différent, c’est au comportementaliste de s’adapter. Il faut garder à l’esprit que le chien n’a aucun intérêt intrinsèque à modifier son comportement. La moindre erreur sera donc pour lui un message clair  » persévérer est un acte payant ».

Le meilleur moyen de lutter contre un problème de comportement est de ne pas le laisser s’installer. Je m’explique…

Les dépenses d’énergie sont importantes et pourtant  beaucoup de chiens familiers en manquent. L’exercice va permettre de canaliser l’énergie et les émotions du chien, ce qui va influer positivement sur le développement de bons comportements. Les exercices devront être sélectionnés pour coller au mieux avec les besoins instinctuels typiques, selon la race et la personnalité individuel de l’animal.

C’est toujours du cas par cas, on ne peux pas généraliser, c’est l’erreur la plus commise. Un mauvais choix d’un simple exercice peut avoir de lourdes conséquences!

Dans presque 80% des cas, les problèmes comportemento-relationnels ont une origine prenant forme du ( côté poignée de la laisse) L’humain est, ou crée le problème.

Les acquis positives et aux bons moments,  et les expériences de vie peuvent être de très bons outils de prévention, notamment pour limiter l’influence génétique.

Les acquis négatifs, vont conduire le chien a avoir des comportements inopportuns, de défaillances de communication, une mise en avant des prédispositions indésirables etc…

Une grande partie des problèmes de comportements peut trouver son origine dans l’anxiété de l’animal. Un chien anxieux doit être analysé avec soin et sans contrariété. Nous ne voulons pas traumatiser l’animal, mais bien comprendre l’origine de cette anxiété, pour ensuite faire un protocole approprié, selon la cause et sa description psychologique. Des milliers de causes sont possible!

Une prédisposition génétique dérangeante sera générée notamment par l’adaptation de l’environnement et l’information que le propriétaire possède.

Donc il est important de s’assurer de la provenance du chien. D’où vient-il? Comment étaient les parents? Dans quel environnement il a grandit! etc… Un chien descendant d’une lignée de ( craintifs) aura probablement un comportement à tendance craintive.

LE MANQUE DE RÈGLES !!!

Il se traduit par l’avènement d’un chien-roi. Volontaire ou non, le manque de règles peut être aussi le fruit d’erreurs éducatives. Si 9 fois sur 10 monsieur x ne réagit pas aux sollicitations de son chien pique-assiette et qu’une seule toute petite fois sur 10, il cède et donne au chien salivant devant la table une petite miette de pain, dans la tête de ce dernier cela valait l’coup d’opter pour ce comportement. Il recommencera alors à quémander, car la règle était flexible. Il choisira lui-même ce qu’il est profitable de fixer ou non.

images (1)

Le chien peut être malade aussi, il est important de s’assurer qu’il soit en santé. Car le comportement dérangeant est peut être le résultat d’une maladie.

Toujours garder à l’esprit  la loi de THORNDIKE. Tout comportement ayant engendré une réponse agréable aura tendance à se reproduire. Tout comportement ayant engendré une réponse désagréable aura tendance à être évité. Tout comportement n’ayant engendré aucune réponse aura tendance à disparaître!

C’était un minuscule résumé de tout ce que l’on doit prendre en considération avant d’entreprendre une thérapie comportementale. Faire un protocole peut prendre 3 heures, il s’agit de faire une évaluation approfondie du chien.

Pour conclure, prenez le temps de discuter avec votre comportementaliste ou autres professionnels. Expliquer lui vos attentes, de vous racontez des cas antérieurs, quels sont ses méthodes, utilise t-il un protocole et lequel ou lesquels.S’il vous parle de méthode miracle, qui fonction a tous les coups! qu’il sera facile et rapide de régler ça! Passez au suivant! Si il utilise collier étrangleur, ou collier électrique, pire le collier à pointe, Passez au suivant! Si il ne vous demande pas l’historique de votre chien, son âge, castré ou non, sa provenance, passez au suivant! 

références http://www.comportementaliste-associationcad.org/
http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-l-ethologie-reperes-chronologiques/
http://www.comportementaliste-associationcad.org/